INTRODUCTION :


Les observations faites régulièrement auprès des patients que je reçois en consultation  et les nombreuses réflexions et questions qu'elles ont suscité en moi ont éveillé l'envie de les mettre par écrit afin de les porter à la connaissance d'autres praticiens investis dans ce type de relations de soins qui pourraient être nommés vibratoires ou selon une dénomination plus flatteuse mais encore très floue « soins quantiques ».
Les patients que je reçois viennent le plus souvent consulter l'ostéopathe, même si le bouche-à-oreille leur a appris que je fais bien d'autres choses, mal définies pour eux, mais dont la caractéristique qu'ils ont retenu est qu'elles font du bien.
En fait, la règle incontournable et définitive à laquelle je me suis attaché dès le début de ma pratique, est de ne rien faire sur les symptômes du patient, si ce n'est le soulager, tant que je n'ai pas répondu à la question pourquoi ? Et, chaque fois qu'un problème insoluble s'est présenté, chez un patient ou chez moi, avec une cause que je ne savais pas traiter, cette règle m'a conduit à me mettre en quête de l'outil qui pourrait en venir à bout. Une fois cet outil trouvé, étudié et essayé sur moi, il est venu compléter la boite à outils.